mardi 22 décembre 2009

"Arctic nature"


Installation vidéo mono-bande (video projection) Valéry Grancher 2007 - 2009

Je cite un de mes posts fait sur ce blog en 2007:

'Le temps se dilate, le soleil ne disparaît jamais, les élèments se dominent les uns et les autres, du solide au liquide, du liquide au gazeux, du minéral à l'organique.... Tous ces équilibres dynamiques, à la fin de l'hiver, vous dévoilent des veines minérales sous les oripeaux d'un linceul blanc sali. Le sol humide et spongieux, vous expose une vie oubliée, faite de végétaux du carbonifère. Malgré ces réminescences, vous tombez sur des traces humaines faites de douleurs et de disparitions: celle des chasseurs, trappeurs, marins audacieux, mineurs et bien d'autres... Le silence revient toujours, étouffant votre écho et vous apportant la paix. Comme le disait Albert 1er de Monaco, le Spitzberg semble bien être l'endroit de la douce mort et du sommeil éternel.' Valéry Grancher 2007


Concept:
Le Spiztberg est une des terres les plus proches du Pôle Nord.
Cette terre a été inhabitée pendant des millions d'années et des millénaires. Elle est un territoire fossile avec son énergie primitive...

J'ai décidé de photographier cette terre de façon quasi taxonomique, comme le ferait une sonde spatiale sur un territoire extra-terrestre (comme les sondes martiennes par exemple)


Valéry Grancher 2009

mardi 8 décembre 2009

"On the way to Geopol"


"On the way to Geopol" installation vidéo monobande (vidéo projection).


Concept:
J'ai tourné mon travelling de 360° pour l'installation vidéo "Geopol" à Geopol....
Cela est la traversée du désert de glace pour accéder à cet endroit en partant de la base polaire franco-allemande Rabot à Ny Alesund (Spitzberg)....

Valéry Grancher 2007 - 2009

mercredi 2 décembre 2009

"Polars expeditions" Verbeke Fondation




L'expédition à la Fondation Verbeke en Belgique nommée "Polar expeditions" sera reportée du 12 Décembre 2009 au 16 Janvier 2010...

Toutes nos excuses pour le désagrément causé

dimanche 1 novembre 2009

ITW par la Fondation Verbeke





Polar expeditions
12.12.2009 – 15.05.2010
Questions aux artistes


1. De quelle manière est né votre intérêt pour les pôles (fascination ancienne, lecture, rencontre, documentaire)?

M’intéressant depuis plus d’une décennie (depuis les début du world wild web) aux conséquences de la globalisation hyper-médiatique sur les statuts des territoires extrêmes dans l’inconscient collectif...
J’ai dès 2005 pensé à produire des projets questionnant les extrêmes de notre planète:
- Au Palais de Tokyo site de création contemporaine à Paris, j’ai essayer d’établir un lien culturel entre une communauté jivaros au plus profond de l’Amazonie, nommée Shiwiars et vivant sur la ligne d’Equateur en Equateur à la frontière du Pérou qui avaient manifesté le désir d’établir un contact avec le monde en se médiatisant sur internet. Ce fût le projet “The shiwiars project” qui a posé un regard au delà de l’Occident...
- En guise d’archives du projet, un blog fût conçu tout au long de sa vie : http://theshiwiarsproject.blogspot.com
Ainsi, il me restait à concevoir un projet sur un des Pôles de notre planète:
L’opportunité me fût offerte par un appel à résidence dans une des bases polaires de l’Institut Polaire Paul Emile Victor (IPEV) pendant un mois, soit en Antarctique ou en Arctique.
Cet appel avait été organisé dans le cadre de l’Année internationale polaire (Mars 2007 – Mars 2008) et organisée par l’Ipev, le Palais de Tokyo, Arts aux Pôles et Le Plateau (FRAC île de France). J’ai choisi le Pôle Nord et plus précisément la base de Rabot à Ny Alesund au Spitzberg car elle est chargée d’une histoire riche (comme le départ d’Amundsen en Zeppelin de Ny Alesund) et le grand nombre de nations présentes dans cette communauté scientifique.
D’autre part, si l’Amazonie représentait l’au delà de l’Occident, Ny Alesund représente l’Hyper – Occident, du fait des enjeux stratégiques, énergétiques, économiques, et politiques qui y sont présents...
Ny Alesund se trouve au 79° N 12° E soit à 1 ° du 80° Nord représentant la zone du Pôle Nord (de 80 N à 90 N)
Ainsi ce projet constituait la suite logique de mon projet amazonien, formant ainsi, dans mon travail, une sorte de diptyque courant sur 5 années...
Tout au long de ce projet comme pour le projet amazonien, une archive en ligne fût publiée avec la création d’un blog déroulant toutes les phases du projet tout au long de sa chronologie:
http://www.ny-alesund-pole0.org

2. Combien de voyages avez-vous effectué vers les pôles ?

Etant basé pendant un mois à la Base Rabot de Ny Alesund, cela représente un seul séjour comportant de nombreuses expéditions vers le 80 ° Nord, à des fins de repérage pour la production et le tournage de mon installation “Geopol”.

3. Quand les avez-vous effectués?

Le séjour a eu lieu en Mai 2007

4. Combien de temps y êtes vous resté ?

1 mois

5. Êtes vous parti seul, en groupe ? Pour quelle raison ?

Seul, je faisais néanmoins partie de la campagne d’été des scientifiques

6. Quels sentiments avez-vous ressentis lors de votre (vos) voyage(s) ?

Le mieux est de reprendre un texte écris sur le vif là bas et publié sur mon blog, cela illustre parfaitement les sentiments et impressions qui me traversaient:

“Déambulations

Dans les villes, les déambulations sans destination débouchent sur des épiphanies très joyciennes non dénuées d'esthétique, de poésie. Mais qu'en est il d'une déambulation polaire ?
Cela devient totalement surréaliste, car déambuler nécessite un laisser aller, et un calme intérieur. Mais est ce possible avec un fusil en écharpe, et des balles de 306 dans sa poche ?
Cette croix de l'enfer finit par se faire oublier... Mais tout commence, quand, après des heures de marche sur les rives d’un fjord, on s'assoit sur un bois flottant échoué en laissant l'eau laisser lécher le bout de ses chaussures. C'était à Bandalpyten. Le fusil posé sur le côté, l'horizon mène le ballet:
Des rideaux de plomb s'affrontent sous des nuages très bas avec des rideaux de lumières très blanches déclinant des nuances de pourpre et d'azur. L'eau est lisse comme une feuille d'acier, pas un flot. Des scarifications noires des îles alentours apparaissent sur des nappes blanches (les rives opposées) et s'évanouissent dans le blanc du ciel.
Puis une virgule noire caresse la surface de l'eau, un souffle profond fend le silence, puis cette chose s'approche de la rive et mène un ballet circulaire à dix mètres de vous. Des eiders volent au raz de l'eau, font des cercles au dessus de ce petit orqual et le temps s'étire... sur 20 bonnes minutes qui en paraissent dix...

On rêve, puis en se levant, on réalise que si l'on verbalise cette expérience, cela devient un cliché digne du 'lonely planet'....
Tout a déjà été vu et vécu, et cette contemplation unique ne peut plus être partagée, mais vécue égoïstement avec un sourire désabusé...”

7. Quels défis avez-vous du relever au cours de votre (vos) voyage(s) ?

Ce voyage ne représentait pour moi, nullement un défi, je ne voulais pas retomber dans les clichés des récits des expéditions héroïques, mais le gérer comme un voyage vers l’extrême un peu comme celui d’Ulysse de Homère...
Mais la nature de ce voyage nous impose des défis, d’ordre physique, mentaux, alors il s’agissait pour moi de définir une écologie du travail artistique dans un tel contexte...

8. Comptez-vous effectuer d’autres voyages ?

Si l’occasion m’est offerte, très certainement

9. Aviez-vous défini par avance la nature de votre projet artistique ?

En effet, un gros travail de recherche et de documentation a été fait en amont. L’installation “Geopol” avait été pensée et conçue avant le départ, avec un plan de tournage ect... ect...
Mais d’autres pièces ont été produite sur place de façon non planifiée et “opportuniste” (si je peux utiliser ce terme), et d’autres après mon retour...

10. De quelle manière votre projet a t’il été modifié par les conditions de sa réalisation ?

Mon projet pensé en amont, du fait du gros travail de préparation, n’a pas du tout été modifié, tout s’est déroulé comme prévu...
Il s’agissait presque d’un travail scientifique de prélèvement avec une méthode et une planification...
Ici il s’agissait de prélever un plan séquence de 24H00 en 360 °...
En fait j’ai utilisée une méthodologie scientifique sur un projet purement artistique

11. Avez-vous eu sur place des contacts avec des scientifiques ? De quelle manière cette rencontre a-t-elle influencé votre travail ?

Comme les contacts entre les scientifiques n’influencent pas leurs travaux propres pour lesquels ils sont envoyés là bas (des équipes les attendent dans leur université à leur retour pour continuer leurs recherches)... Je dirai que la même chose s’est produite pour moi.
Je vivais avec les scientifiques, nous avons eu des échanges sur la nature de nos travaux, et ils ont fait preuve d’une grande lucidité et compréhension en m’indiquant des lieux susceptibles de m’intéresser et me stimuler.

D’autre part, je dois avouer, que certains échanges ont été à l’origine de la production de nouvelles pièces comme la vidéo “Where is our mind ?”, et c’était souvent le cas pour les travaux dit “opportunistes” produits sur place

12. Existe t’il pour vous une forme d’urgence à effectuer un travail sur les pôles ?

Je ne pense pas que le caractère d’urgence doit se poser en Art. Les médias, Nicolas Hulot et d’autres comme Al Gore font très bien ce travail.
Il ne s’agit pas de tomber dans une sorte de “réalisme écologique” comme il y a eu un “réalisme socialiste” en Art. Dans ce cas ce n’est plus un travail mais une propagande...
Je pense que le rôle d’un artiste est d’actualiser le regard sur le monde...
Et le regard sur les Pôles est en train de changer


13. Possédez-vous une documentation spécifique de votre voyage ?

Oui tout à fait, constituée tout au long de mon travail de recherche et de documentation en amont de mon voyage, et aussi le blog rédigé tout au long du projet mentionné dans les lignes qui précédent...

14. De quelle manière utilisez-vous cette documentation pour produire de nouvelles œuvres ?

J’utilise cette documentation non pas pour produire des oeuvres, mais pour actualiser mon regard, afin d’être le plus lucide possible. Puis des évidences apparaissent, ainsi que des questions, et là le travail commence.

15. Considérez-vous qu’il existe une esthétique des pôles ?

Honnêtement, je ne sais pas, car je ne me suis jamais intéressé comme on peut le comprendre dans ces lignes aux questions purement esthétiques de ces territoires... si ce n’est pour dire que de telles considérations tombent dans des clichés du type “lonely planet”.
Je parlerai plutôt de situation géo-politique, économiques, sociales, écologiques et bien d’autres encore...

16. Quel lien existe-t-il à vos yeux entre les territoires que vous avez découverts et leur propriété ou non propriété par des états nations?

Je pense que d’une certaine manière c’est ce qui définit une forme d’Hyper-Occident, où les frontières et territoires nations disparaissent au profit de simples enjeux internationaux...

17. Comment situez-vous votre travail vis-à-vis à de celui d’autres artistes concernés par les pôles ?

Je pense avoir mon propre axe de travail, qui se différencie de bon nombres d’artistes, qui soit ré-active une forme de récit héroïque (Tixador) ou fictionnel (Huygues).
En fait j’essaye de définir une écologie du travail artistique qui serait propre à mon époque avec les médias disponibles:
- Le travail, sa médiation, son exposition...

mercredi 14 octobre 2009

"Expéditions polaires"


Série "Poster" Valéry Grancher 2007 - 2009

Verbeke Foundation
Westakker - 9190 KEMZEKE (Stekene), Belgique

Heures d'ouverture
du jeudi au samedi de 11h à 18h

Ouverte depuis le 1er juin 2007 par les collectionneurs Geert et Carla Verbeke, la Verbeke Foundation constitue un centre d’art unique où s’unissent nature, culture et écologie. Ses espaces abritent une impressionnante collection d’art moderne et contemporain et offrent à de jeunes artistes la chance de trouver un lieu d’inspiration et de création pour leur art.

Les 12 hectares d’espace naturel et les 20 000 m² d’espaces couverts font de la Verbeke Foundation une des plus importantes initiatives privées pour l’art contemporain en Europe. Les hangars de l’ancienne entreprise de transport de Geert Verbeke y ont été réaménagés en espaces d’exposition. Et un nouvel espace y a été construit pour héberger et exposer l’exceptionnelle collection de collages et assemblages.

La Verbeke Foundation est un organisme en perpétuelle évolution. Des artistes y restent en résidence, des expositions y sont organisées, … qui transforment chaque jour le visage de la Fondation, à la manière de la respiration d’un être vivant.

"L’objectif de notre espace d’exposition n’est pas d’être un oasis. Notre présentation est inachevée, dynamique, brute, désordonnée, complexe, dissonante, vivante et anti monumentale, comme le monde l’est en dehors du musée” Geert Verbeke

EXPEDITIONS POLAIRES!
(expo d'hiver 2009-2010)

Très important, ce sont les dates réelles, celle de facebook limite l'évènement à 3 mois:
--------------------------------
12 décembre 2009 - 15 mai 2010
--------------------------------

Liste des artistes (susceptible d'évoluer):

Raphael Opstaele, Waldo Bien, Caroline Coolen, Tom Liekens, Joachim Koeste, Guido van der Werve, Xavier Cortada, Didier Mahieu, Zoubeir Ben Hmouda, Laurent Tixador, Pierre Huyghes, Louis de Cordier, Lieven Standaert, Valéry Grancher

lundi 13 juillet 2009

samedi 11 juillet 2009

vendredi 10 juillet 2009

Posters






D'autres pièces de cette série

Valéry Grancher 2009

jeudi 9 juillet 2009

Une nouvelle série: Les affiches (Posters)






Concept:
Ces affiches sont des lieux et paysages que j'ai visité. Ils sont mixés avec des phrases, des concepts, des "truisms" que j'ai à l'esprit. Entre documents, fiction et réalité, une hybridation est née. En partant de faits (le paysage, la pensée) le résultat génère une narration quasi-fictive voir purement conceptuelle et philosophique...
Ces images peuvent être déclinées en cartes postales ou affiches mis en place dans des lieux publics... Elles interpellent ainsi ceux qui y sont confrontés ...

mercredi 15 avril 2009

"Souvenirs from Earth TV"




Photos du showroom de Souvenirs from Earth TV avec la diffusion de ma vidéo de 24h00 "Geopol", Palais de Tokyo, Paris France. 12 Avril 2009

vendredi 10 avril 2009

ITW France 3

Vous pouvez trouver l'ITW au sujet de la diffusion de "Geopole" sur Souvenir From Earth TV sur De France 3 Ile de France 19/20 première partie:
video


Valéry Grancher

mercredi 8 avril 2009

FRANCE 3 île de France 19/20 10 Avril 2009 18h40




Je vous ai déjà invité à l'évènement "Pâques aux Tisons" qui aura lieu le 12 Avril de 00h00 à 24h00 sur Souvenirs from Earth TV (canal 129 de FREE) avec brunch à 13h00 au Tokyo Eat du Palais de Tokyo à Paris...

J'ai le plaisir de vous faire part de mon intervention en direct dans le 19/20 de FRANCE 3 île de France vendredi 10 Avril 2009 de 18h40 à 19h00 (heure prévue, mais je vous invite à regarder toute l'émission).

Aussi lors de cette intervention et itw vous pourrez connaître les fondements et les motivations de ce projet...

Valéry Grancher

dimanche 8 mars 2009

"Pâques au tison"


Photo: Tournage de Geopol, Ny Alesund Pole 0

Valéry Grancher


Le 12 Avril prochain, j'ai le plaisir de vous inviter à connecter votre TV sur le canal 129 de FREE:
La première chaîne de TV entièrement dédiée à la vidéo d'Art "Souvenirs from Earth" fondée par l'artiste Marcus Kreis, me fait l'honneur d'un évènement exceptionnel, en diffusant mon plan de 24h00 de "Geopol" produit avec le soutien de l'IPEV, de Paula Productions et Arts aux Pôles...

Voilà le texte:

"Pâques au tison sur SOUVENIRS FROM EARTH TV

INEDIT ! SOUVENIRS FROM EARTH, la chaîne qui fait de votre télévision un vaste musée d'Art Contemporain, diffuse le dimanche de Pâques 2009 une oeuvre de 24 heures de l'artiste français Valéry Grancher.

C'est une première mondiale, jamais un film de 24 heures n'a été diffusé sur une chaîne de télévision.

Valéry GRANCHER a fait tourner la caméra à 360° en exactement 24 Heures filmant ainsi la banquise au Pôle nord de la Terre, et ce au milieu de l'été polaire.

Le paysage paraît artificiel, cristallin, irréel, une illusion due à l'extrême pureté de l'air au point 0 géographique.

Ce film "Ny Alesund Pole0", est un tableau vivant s'inscrivant bien dans la philosophie de cette chaine décidément pas comme les autres: images lentes, très avant-gardistes, sans histoire.

Le programme de SOUVENIRS FROM EARTH transforme l'écran en peinture futuriste et transmet la conscience de la diversité immense de la création ainsi qu'une certaine notion de "globalité", intellectuellement admis par beaucoup, mais rarement réellement vécu.

La télévision devient ainsi une fenêtre ouverte vers une spiritualité insoupçonnée dans ce média jusqu'à ce jour défini comme superficiel.

Dimanche de Pâques 12 Avril 2009, 0-24H, chaîne 129 sur le réseau FREE.

Pour en savoir plus sur la chaîne SOUVENIRS FROM EARTH TV:
www.souvenirsfromearth.tv

Dossier de presse et sélection d'images de presse: sur demande
Contact:
Agence 14 Septembre - Laetitia Vignau laetitiavignau(at)14septembre.fr +33 1 55 28 38 28
press(at)souvenirsfromearth.tv www.souvenirsfrom earth.tv +49 221 168 466 93"

mardi 24 février 2009

Geopol


"Geopol" C-print on altuglass 2009

Valéry Grancher

Geopol


"Geopol" C-print on altuglass 2009

Valéry Grancher

Geopol

Geopol


"Geopol" C-print on altuglass 2009

Valéry Grancher

Geopol


"Geopol" C-print on altuglass 2009

Valéry Grancher