lundi 14 mai 2007

Transit 3


Nouveau décollage pour Longyearbyen à 12h00 de Tromso, survol des fjords superbes mêlant blanc, outremers, jades, noires et poussières...
Puis vint le lait des nuages, et deux heures de vol...
Puis les sommets blancs du Svalbard, les striures noires déchirant les enveloppes nacrées de leurs flancs. Dans les vallées, les nuages se lovaient. On fait une première tentative d'approche, on plonge dans l'osbcurité, si tôt que le sol se fait voir, une grosse poussée de gaz et l'avion se redresse violemment à 45 degrés pour reprendre de l'altitude. 2 ème tentative, même scénario... Il n'y aura pas de troisième tentative...
Retour immédiat sur Tromso, les conditions météorologiques du Svalbard n'on pas permis l'atterissage. 5h00 après le départ, attérissage à l'aéroport du départ:
On récupère nos bagages, on s'échoue dans un autre hôtel, le jour poursuit sa course circulaire, et, dans l'attente de meilleures nouvelles, on contemple les sommets alentours... Un odeur de marée nauséabonde nous enveloppe dans une fraicheur aigüe...

1 commentaire:

Alexandra T. a dit…

Bonjour, je suis un peu votre arrivée à la lecture des posts. Bon courage pour la suite.